Des activités en duo

L’une des plus grandes frustrations des parents de jumeaux, c’est cette sensation de ne jamais profiter assez de ses enfants. De ne pas pouvoir accorder à chacun d’entre eux le temps qu’on souhaiterait, faute de pouvoir se dédoubler. Alors, dimanche dernier, nous avons inauguré un nouveau rituel en cette période de rentrée ! Lire la suite

Publicités

T’es plus ma soeur !

Chez nous comme chez beaucoup (tous ?) d’enfants, les disputes finissent souvent par le fameux « t’es plus ma soeur ! ». Genre l’insulte suprême chez les enfants d’une même famille. Sauf que j’ai bien l’impression que chez les jumeaux, cette phrase a une toute autre dimension que j’ai encore du mal à appréhender et que j’arrive juste à toucher du doigt. Lire la suite

Et si on échangeait nos doudous ?

Mes filles et leurs doudous, c’est toute une histoire !

Il y a bien sur « Mimi » et « Kéké » (Minnie et Bourriquet), ceux qui ont le droit de sortir du lit, mais hors de question de dormir sans « boubou lapin » ! Et elles ont bien compris le principe de propriété ! Il n’est pas rare qu’elles se taquinent l’une l’autre en se piquant régulièrement leurs doudous et que j’entendent crier dans le salon « a moua Mimi ! » Lire la suite

La naissance de mes jumelles – 3ème partie #RDVTeamMultiples

1ÈRE PARTIE : L’ARRIVÉE AUX URGENCES GYNÉCOLOGIQUES

2ÈME PARTIE : LA SALLE D’ACCOUCHEMENT

3ÈME PARTIE : LIBÉRÉE, DÉLIVRÉE !

Il doit être aux alentours de 21h. J’ai envie de pleurer. J’ai sommeil. Et surtout, j’ai envie que ça finisse ! L’homme s’allonge comme il peut à côté de moi pour se reposer un peu. Dans la salle d’accouchement, il n’y a qu’un tabouret. Pas même un fauteuil. La nuit promet d’être longue. Ou courte. Ça dépend de quel point de vue on se place !
Lire la suite

La naissance de mes jumelles – 2ème partie #RDVTeamMultiples

 LA NAISSANCE DE MES JUMELLES

1ÈRE PARTIE : L’ARRIVÉE AUX URGENCES GYNÉCOLOGIQUES

2ÈME PARTIE : LA SALLE D’ACCOUCHEMENT

On mange tous les deux sur les petites tables, dans le hall de l’hôpital. Il y a du passage : des infirmières, des mamans et leurs bébés, des papas, des médecins… Je me fiche de savoir que ça coule toujours : de toute façon, j’ai pas le choix. On attend les contractions.

Lire la suite