Faire don de lait maternel au lactarium

Depuis plusieurs années déjà, je ne peux plus donner mon sang. La faute à ce fichu crabe. Même 9 ans après. Même en rémission totale. On n’accepte plus mon sang. Quand j’ai appris ça au centre de don, ça m’a fiché un sacré coup au moral, j’avoue. C’était après les attentats de novembre 2015, j’avais fait 3h de queue avant de remplir le questionnaire de santé et de rencontrer le médecin. Je me suis alors sentie complètement inutile…

Alors, aujourd’hui, puisque j’ai cette possibilité, j’ai choisi de faire un don de lait maternel au lactarium de Rennes !

Le don de lait est une démarche gratuite, anonyme et généreuse.
Le lactarium collecte, analyse, pasteurise et redistribue le lait de femme dans les services de néonatalogie.

Lactarium de Rennes.

Il faut dire que depuis son entrée à la crèche, Mademoiselle J. ne tète plus que 3 fois par jour (4 parfois, si elle réclame la nuit). Soit deux fois moins qu’avant. Puisque j’avais déjà fait pas mal de réserves, j’avais arrêté de tirer mon lait. Et puis, fatalement, mes seins étant moins stimulés, ma lactation a commencé à baisser. Alors j’ai ressorti le tire-lait.

Sauf que Mademoiselle J. ne boit pas au biberon. Alors, que faire de tout ce lait tiré ? J’en mets dans les purées, dans les compotes, j’ai même fait de la polenta avec et des flans. Mais pas de quoi épuiser mon stock ! Alors, j’ai décidé de me rendre au lactarium pour me renseigner sur le don de lait maternel.

Franchement, rien de très compliqué, si ce n’est d’appliquer des règles d’hygiène un peu plus strictes que lorsqu’on tire son lait pour son propre bébé. Je pense notamment à la stérilisation, étape que personnellement je zappais… mais indispensable en cas de don de lait maternel ! Il y a également une prise de sang à faire avant de donner, et à renouveler tous les trois mois, et un questionnaire médical à compléter avec un pédiatre, un médecin généraliste ou une sage-femme. Pour le reste, tout est fourni : ordonnance pour le tire-lait électrique, kit de pompage complet (téterelles, etc.) et petits biberons sous pochettes stériles pour le stockage. La conservation se fait un congélateur, à -18°. Dans le cas du lactarium de Rennes, quelqu’un passe ensuite récupérer le lait tous les 15 jours en moyenne, mais on peut aussi bien sûr l’amener sur place si le congélateur déborde (à condition de respecter la chaine du froid !) !

Je tire environ 200 à 250ml par jour pour le moment. Parfois, j’en garde un peu pour Mademoiselle J. et mes expériences culinaires au lait maternel. Parfois, je conserve tout pour le lactarium. Je vais surement d’ailleurs leur demander de me renvoyer quelques biberons de conservation car leur prochain passage chez moi ne sera que dans 3 semaines et à ce rythme là, je vais manquer de contenants !

Alors oui, c’est parfois contraignant. Oui, je peux me permettre de le faire car je suis à la maison en journée. Mais étant Maman de bébés prématurés, ça me touche d’autant plus… C’est important pour moi. Et c’est important pour eux !

5 réflexions sur “Faire don de lait maternel au lactarium

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.