Bien vendre sur Le bon coin : quelques astuces

Entre mes fréquentes envies de changement de déco, les déménagements et les filles qui grandissent, je passe beaucoup de temps sur Le bon coin pour vendre ce qui ne me sert plus et encombre mes placards !

Mais comment vendre bien et vite ? Aujourd’hui, je vous livre quelques astuces !

    • UN titre clair et précis

Il doit permettre à l’acheteur d’identifier plus facilement l’objet, de le retrouver sur Internet pour comparer avec le prix neuf et à votre annonce de ressortir davantage en cas de recherche par mots-clés. Pour cela, le mieux est encore d’indiquer le nom de l’objet en vente, la marque, la taille et la saison pour des vêtements et éventuellement son état.

BIEN : Transat bébé de la marque X très bon état / Lot vêtements filles 0/6mois été
PAS BIEN : Transat pour bébé / vêtements bébé fille

  • Une annonce bien rédigée

« A vandre transate bb trè bonne état »

Qui n’est jamais tombé sur une annonce du genre ? A croire que certains rivalisent d’inventivité pour créer de nouvelles fautes d’orthographe. Personnellement, ça a le don de me rebuter d’entrée de jeu et je ne suis probablement pas la seule. Alors pour commencer, on bannit le langage SMS et on fait un effort pour le reste (au pire, on utilise un correcteur orthographique). Déjà, c’est la garantie que les gens ne s’en iront pas après avoir lu les 3 premiers mots de votre annonce.

BIEN : orthographe et grammaire correcte
PAS BIEN : langage SMS, abréviation, orthographe douteuse

    • UNE annonce personnalisée

Ne vous cachez pas, on a tous déjà été tentés de copier-coller la description de l’objet à vendre qu’on retrouve sur les autres sites marchands. Grave erreur. C’est souvent trop long donc rédhibitoire. Et surtout, ça ne distingue pas votre annonce des 36 autres identiques. Personnaliser votre annonce est donc la meilleure solution si vous voulez sortir du lot. Sans vous étaler sur votre vie privée, ajoutez quelques détails plus personnels sur VOTRE objet (et pas uniquement sur cet objet de manière générale). Vous pouvez par exemple précisez la façon dont vous avez utilisé l’objet, pourquoi vous le vendez, etc. Ne faites pas pour autant l’impasse sur les détails techniques essentiels à la vente (dimensions, taille, coloris, utilisation, etc.). Et bien sur, précisez toujours l’état de l’objet.

BIEN : des détails techniques (« transat bébé de la marque X, coloris X, utilisable dès la naissance et jusqu’à 10kg soit 9 mois environ »), plus personnels (« acheté fin 2014 et utilisé 7 mois, très bon état » ou « jamais utilisé car nous a été offert en double« ).
PAS BIEN : se contente de faire du copier-coller

    • des photos de l’objet en situation

Déjà, on met TOUJOURS une photo. Sinon, ça ne donne pas envie. Ensuite, de la même manière que pour le contenu de votre annonce, on oublie les photos « génériques » issues des sites qui vendent l’objet a l’état neuf. Au mieux, ça laisse indifférent, au pire, c’est suspicieux. Ben oui : si votre objet est en bon état, pourquoi ne pas en mettre une photo ? Il ne fait pas bon laisser l’acheteur se poser des questions. Alors on dégaine son appareil-photo (ou son smartphone) et on photographie l’objet en situation et si possible sous plusieurs angles différents. Ce que je vous conseille : une photo principale de l’objet en entier seul, une photo de l’objet en cours d’utilisation et une photo de détail. Bien sur, on évite de bouger pour que les photos soient bien nettes (le flou, c’est pas bon non plus) !

BIEN : des photos réalisées par vous-même de l’objet en situation qui permettent de se rendre compte de son état et à l’acheteur de le projeter chez lui
PAS BIEN : une photo « générique » de l’objet ou pas de photo du tout

    • un prix au plus juste

Gardez en tête que, même si l’objet que vous vendez est à l’état NEUF (même encore emballé et tout, et tout), à partir du moment où c’est vous qui le vendez et plus un professionnel, cela devient une occasion. Les acheteurs ne seront donc pas forcément prêts à mettre le prix fort. Si vous vendez 90€ un objet qui en vaut 100€ neuf, pas sur que vous trouviez preneur (personnellement, je serais plutôt tentée de mettre 10€ de plus pour avoir la même chose neuve). Il faut donc trouver le prix juste entre le prix que vous en voulez (selon son état,son ancienneté, etc.) et le prix que l’acheteur voudra y mettre. Vous demander combien vous mettriez pour acheter cet objet à un autre particulier pourra peut-être vous y aider. Vérifiez les éventuelles promotions en cours sur d’autres sites marchands et les annonces d’autres particuliers similaires à la votre. Enfin, gardez toujours une petite marge de manoeuvre (environ 10 à 15% de votre prix) au cas où vous auriez affaire à des négociateurs en herbe.

BIEN : un prix réfléchi en fonction de l’état de l’objet, de son prix neuf et des concurrents (pros comme particuliers)
PAS BIEN : afficher un prix trop proche du prix neuf

Voilà quelques astuces toutes simples qui, je l’espère, vous aideront pour vos futures ventes ! Car chaque parent sait combien nos articles de puériculture peuvent devenir encombrants quand on ne s’en sert plus !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Cet article participe au RDV blogging  « Conseils de Parents pour Réussir son Vide Poussette »organisé par Lorène du blog Twins And Us. Rendez vous sur son blog si vous souhaitez participer.

banniere-evenement-interblogueur-vide-poussette-xs

Publicités

Une réflexion sur “Bien vendre sur Le bon coin : quelques astuces

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s