Les filles faciles…

Aussi loin que je me souvienne, les filles n’ont jamais posé de difficultés pour les repas. (J’ai tendance à vouloir oublier ces longues heures d’angoisses passées à tenter de leur faire avaler 30ml de lait toutes les 3h parce qu’elles n’avaient pas assez de force pour téter/que les tétines n’étaient pas bien adaptées). Bon, elles ont bien refusé le vert dans leurs assiettes pendant quelques semaines mais rien de bien méchant. Non, vraiment, les repas n’ont jamais été un souci à la maison. Lire la suite

Le Parc forestier du Château de Menucourt

C’est une amie qui m’en avait parlé. Nous nous y sommes donc rendus ce dimanche, en tout début d’après-midi sous un ciel voilé mais finalement clément. Je ne sais pas si ce sont les nuages où l’heure qui ont joué en notre faveur, mais une fois encore, nous avons eu le plaisir d’effectuer une promenade en famille, rien que nous quatre. Nous avons bien croisé quelques promeneurs et leurs chiens qui sortaient alors que nous entrions juste, puis plus personne. Lire la suite

Fatigue intellectuelle et besoin de déconnecter…

Je vous en ai déjà parlé : j’ai eu du mal à me mettre dans le rythme de la rentrée. Presque 6 mois plus tard, et malgré les vacances de Noël, c’est toujours aussi vrai. Et c’est d’autant plus déprimant que la période la plus chargée au boulot arrive bientôt et que je n’ai plus un jour de congé avant… l’été prochain. Autant vous dire que ça va devenir très difficile ! Lire la suite

J’ai repris des études

En octobre dernier, je me suis lancée un défi : celui de reprendre des études et d’obtenir un nouveau diplôme en fin d’année. Rien de mirobolant hein, juste un « certificat de compétences ». Je suis ambitieuse mais réaliste : j’ai envie d’apprendre des tas de choses nouvelles mais je n’ai pas non plus le temps de faire un second Master, avec stage, soutenance et compagnie. Du coup, ce certificat, c’était une bonne alternative. Lire la suite

Mon temps calme avec Noah le panda [Editions Fleurus]

En ce moment, les filles sont souvent sur les nerfs. (Bon OK, ça ne date pas d’hier ! Faut dire que je ne suis pas un modèle de zénitude !) Du coup, j’ai du mal à rester calme moi aussi quand, après une journée de boulot, je passe 30 minutes à la crèche à leur courir après pour les habiller pendant que l’une retire le bonnet que je viens de lui mettre et l’autre lance ses chaussons au bout du couloir. Lire la suite