Si je devais résumer ma grossesse

Voilà tel que je le ferais. Rien à voir avec les découpages habituels et scientifiques. Ça, c’est MA grossesse A MOI, telles que je l’ai ressentie. (Lire ici un récit plus détaillé de ma grossesse gémellaire).

Premier trimestre :
Le temps de la frustration et de la fatigue. Celui où on ne peut rien dire, où la grossesse ne se voit pas mais les premiers maux sont déjà là, surtout la fatigue (la faute aux hormones). Et la peur. Celle de ne pas mener cette grossesse à terme. Lire la suite

Publicités

Cette grossesse regrettée…

Il y a ce regret qui ne me quitte pas depuis que j’ai accouché. J’aurais tant voulu profiter davantage de ma grossesse. Quand j’entends certaines raconter que leur grossesse était tellement géniale, je suis un peu jalouse de ne pouvoir en dire autant.

Les premiers mois, il y avait cette excitation de la grossesse débutante, mais cette frustration de ne pas pouvoir en parler, par superstition. Pourtant, j’avais envie de le crier sur tous les toits, d’en discuter avec mes collègues déjà mamans et de le hurler à la figure des gens qui me bousculaient dans le RER pour prendre la dernière place assise sous mes yeux.  Lire la suite

Le début de la fin

Ou presque.

En tout cas, ça y est, les choses sérieuses commencent. Parce que mon corps n’a pas eu la patience d’attendre le 6 décembre que mon congé mat’ ne démarre, je suis désormais en congé maladie.

A 22 semaines de grossesse (24SA), tout juste 5 mois révolus.

J’ai déjà le profil d’une baleine qui va exploser (j’exagère à peine !) et surtout, je suis cre-vée. Mais vraiment crevée. Il était temps que je m’arrête ! Lire la suite

9 mois de congés !

Une grossesse dure 9 mois. Du coup, je m’offre 9 mois de congés ! Du moins, façon de parler car cela risque de ne pas être de tout repos !

J’ai fait mes petits calculs :  mon congé mat’ début le 6 décembre et fini le 31 juillet. Presque 8 mois en tout ! Et oui, on a droit à deux fois plus de temps quand on attends deux bébés (et ça se justifie vraiment, ne soyez pas jaloux !). Lire la suite

L’annonce officielle de ma grossesse

Je suis tombée enceinte tout début juin. Comme on devait se marier le 21 septembre, ça tombait pile bien : on allait pouvoir annoncer la bonne nouvelle à tout le monde en même temps le jour J.

Quand on a décidé de mettre bébé en route, j’en rêvais secrètement. J’imaginais déjà la scène : moi, mon ventre à peine arrondi camouflé dans ma robe blanche, mon mari à mes côtés et toute notre famille et nos amis réunis face à nous. L’annonce, les larmes de joie, les rires, les embrassades.

Et c’est ainsi (ou presque) que tout s’est déroulé. Lire la suite

Une puce, un pou

Du moins, c’est un peu ce que nous espérions au début.

Quitte à avoir deux enfants d’un coup, ça nous paraissait chouette d’avoir une p’tite puce et un p’tit pou ! D’abord, parce qu’on ne voulait que deux enfants (surtout je en fait !) et que comme ça, on était « débarassés ». Ensuite parce que, s’il n’y en avait eu qu’un, on s’est toujours dit qu’on préférerait avoir un garçon en premier, un futur grand frère. Et enfin, parce que ma belle-soeur (la soeur de mon mari) a déjà une fille (bon ok, là c’est surtout moi aussi !).

Alors le jour où le gynéco nous a demandé si nous voulions connaître le sexe, on n’a pas hésité ! En fait, on attendait ce jour depuis le début ou presque ! Lire la suite

Ma bibliothèque s’agrandit !

Les forums de mamans ayant échoué à satisfaire mes insatiables interrogations (lire ici), je me suis retournée sur les livres.

J’ai fait l’impasse sur la prétendue bible de Laurence Pernoud (parce que je suis anti-conformiste et puis, j’aime pas sa tronche !) et j’ai choisi des livres plutôt ludiques, qui m’ont permis de suivre au jour le jour – ou presque – l’évolution de ces petits corps dans mon (gros) corps et d’apprendre des tas de choses. Lire la suite