Baby blues

Je ne vous cache pas que les premiers jours de Mademoiselle J. ont été très difficiles. Avec un bébé sous antibiotiques dès sa naissance et beaucoup de stress associé à cette infection, un début d’allaitement douloureux et compliqué, des nuits blanches à répétitions… Bref, la fatigue s’est accumulée et ça a beaucoup joué sur mon moral. A la maternité, mes journées se finissaient comme elles commençaient : dans les larmes.

Je ne sais pas si c’était le fameux « baby blues », car je ne me rappelle pas avoir connu ça pour les aînées. Chaque jour, fatiguée, vidée, je pleurais. Désemparée face à mon bébé qui ne me laissait le temps ni de dormir, ni de manger chaud, ni même d’aller aux toilettes. Chaque fois que je la posais, elle pleurait. Et moi aussi.

Je faisais bonne figure en présence de mes proches, essayant de profiter de leur présence pour me ressourcer. Quand PapaPouce et les grandes venaient, j’étais à la fois contente de ne plus être seule et pressée de les voir partir pour retrouver un semblant de calme.

Parmi les nombreux soignants que j’ai pu rencontrer durant mon séjour, très peu sont ceux qui on su déceler (comprendre ?) ma détresse. J’ai pourtant fini par dire que non, ça n’allait pas, que je me sentais triste et perdue, lorsqu’ils me demandaient si tout allait bien. J’ai parfois eu l’impression de ne pas avoir été réellement entendue, voire même d’être prise pour la pleurnicheuse de service.

Et puis est arrivé le moment tant espéré – même si redouté – de rentrer à la maison. Et les larmes se sont taries, peu à peu.

Depuis notre retour, on essaye de trouver notre rythme, à deux, à cinq. Chacun cherche sa place. On s’apprivoise, on réforme notre cocon familial. Au milieu de tout ça, mon « baby blues » est parti comme il était venu. Sans fracas, en silence. Juste comme ça.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.