Pourquoi avoir choisi l’enseignement privé ?

Il y a quelques mois déjà, nous avons inscrit les filles à l’école. Oui, c’est arrivé super tôt. Mais c’est parce que nous avons fait le choix de les inscrire dans une école privée, où les places sont chères (sans mauvais jeu de mot ahah !).

Le privé, je n’y tenais pas spécialement. J’ai fait toutes mes études dans le public, dans des établissements pas toujours très bien « fréquentés » (ce fut notamment le cas de mon lycée) et pour autant, je pense m’en être très bien sortie. Au fond, j’aurais quand même adoré inscrire mes filles dans une école aux pédagogies alternatives (Montessori, Freinet…), mais clairement, payer près de 7 000€ l’année de maternelle x 2 enfants, c’était impensable ! Et puis, lorsque nous nous sommes installés ici, l’école juste en face de chez nous me semblait une situation idéale. C’était sans compter les retours pas toujours hyper positifs que nous en avons eu… Savoir que mes filles iront à l’école en toute sérénité (pour elles comme pour moi), s’y sentirons bien et y seront bien encadrées, c’est quelque chose d’essentiel pour moi ! Là, j’étais pas franchement convaincue. Et surtout, ce qui nous a décidé, c’était le prix.

Alors oui, techniquement, l’école est gratuite. Sauf qu’il faut payer la cantine, la garderie le soir, le centre de loisirs le mercredi… Au final, ça nous fait un somme bien rondelette (à près de 5€ la cantine, je crois que la Mairie se gave pas mal !) ! Comme une majorité de la population, nous faisons partie de cette nouvelle classe moyenne, trop « riche » pour bénéficier d’aides, mais qui a quand même du mal à joindre les deux bouts en fin de mois. Après avoir fais de nombreux calculs, nous avons réalisé que nous paierons quasiment le même montant par mois (à 40€ près), que nos filles soient dans le public ou dans le privé. Alors concrètement, payer 40€ de plus pour nous assurer d’un environnement plus « sain », nous n’avons pas franchement hésité.

Leur école est située dans la ville d’à côté. Les locaux sont neufs (l’école date de la rentrée 2016 !), propres bien aménagés. Ça nécessitera forcément un peu plus d’organisation, mais nous avons tout prévu : PapaPouce les déposera en voiture le matin puis ira à pieds prendre son train, et le soir, je descendrais quelques stations plus tôt pour aller les récupérer et les ramener, en voiture, à la maison. Il n’y a plus qu’à nous entrainer pour les trajets !

J’ai aussi beaucoup apprécié les principes de cette école : la différenciation pédagogique, la prise en compte des enfant en tant qu’individus uniques (et non comme un groupe homogène) et les valeurs de partage et d’entraide au centre de tous les projets. ce qui m’a conforté dans mon choix. Le projet pédagogique correspond – en gros – à ma façon de voir les choses : laisser l’enfant évoluer dans son environnement, en l’accompagnant au mieux. Sans trop de discipline ou de directivité, ce qui de prime abord me rebutait un peu dans l’enseignement catholique. Il faudra d’ailleurs composer avec cette spécificité. Lorsque nous avons visité l’école, la première pièce qui nous a été montré fut l’oratoire. Une grande pièce vide, à l’exception d’une croix en bois et d’un autel. la directrice nous a expliqué que c’était le lieu où se déroule les temps d’éveil à le foi, mais qu’en maternelle, ils n’y passaient que très peu. Ça m’a fait un peu drôle sur le coup puis, je me dis que c’est le jeu. Après tout, nous les avons bien fait baptiser (religieusement) en septembre ! Ça fait aussi un peu partie de la tradition. Ça ne me fait donc pas plus peur que ça ! Je sais qu’elles seront suffisamment bien entourées pour faire la part des choses, prendre ce qu’elles ont envie de prendre et ne garder que le meilleur de tout ça. Parce que l’homophobie et le racisme (pour ne citer que ça) véhiculé par certains courants catholiques « extrémistes », ne font pas partie de ma façon de penser la religion (moi qui suis pourtant baptisée, cathéchisée, communiée x2 et mariée religieusement).

Et puis, maintenant que l’inscription est faite « alea jacta est« , comme dirait l’autre ! Il n’y a plus qu’à tous nous préparer pour la rentrée prochaine !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

4 réflexions sur “Pourquoi avoir choisi l’enseignement privé ?

  1. tittounett dit :

    Tout le contraire ici. L’école publique beaucoup plus organisée, proche des familles et des enfants. On a été conquis immédiatement par leur façon de voir les choses et leur ouverture (un de mes jumeaux est autistes). Comme quoi il faut aller voir pour faire son choix.

    J'aime

  2. Sev dit :

    En Belgique il y a la « classe d’accueil », pour les enfants de 2 1/2 à 3ans, un genre de classe intermédiaire entre la crèche et la eptite section de maternelle. Notre fille a fait sa rentrée en septembre et elle s’épanouit super bien! Nous sommes très heureux de ce choix.
    Autour de chez nous il y a au moins 6 écoles, toutes entre 5 à 10 min à pieds, donc a on eu l’embarras du choix. Finalement, on a opté pour l’enseignement publique, mais dans une « bonne » école. On verra bien…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s