5 idées reçues sur les jumeaux

Que ce soit pendant la grossesse ou après la naissance des bébés, la gémellité passionne les foules. Ça intrigue, ça questionne. Mais surtout, chacun y va de sa petite opinion personnelle ! Et là, il semblerait qu’il y ait autant d’avis différents que de jumeaux. Sauf que dans tout ça, il y a encore certaines idées reçues largement répandues et partagées.

Petit tour d’horizon…

1. Tous les symptômes de grossesse en double, tu auras !
Deux fois plus de nausées (et deux fois plus fortes !), deux fois plus de contractions, deux fois plus de migraines, deux fois plus mal aux seins/au ventre/au dos, un accouchement deux fois plus long… Voilà ce qu’on nous prédit lorsqu’on annonce une grossesse gémellaire. Et pourtant, ça ne se vérifie pas toujours ! Qu’il y ait un ou deux bébés (ou même plus !), chaque grossesse est différente. Pour ma part, j’ai eu zéro nausées, quelques contractions de Braxton-Hicks dès 6 mois et demi de grossesse et un sacré mal de dos (mais, je suis une sensible du dos à la base, la faute au fait que je me tienne mal : la preuve, je suis assise en position mi-tailleur/mi-lotus sur ma chaise de bureau…). Alors, ne retenez qu’une chose : on ne sait jamais d’avance à quoi s’attendre pendant une grossesse lorsque l’on tombe enceinte !

2. Si deux poches il y a, des faux-jumeaux ce sera !
En voilà encore un joli mythe sur les grossesse gémellaires ! Quand j’ose parfois répondre que je ne sais pas si ce sont « des vraies » ou « des fausses », on me rétorque souvent « bah, y’avait une ou deux poches ?« , d’un air mi-étonné mi-dédaigneux. Et la bécasse que je suis d’expliquer que, parfois, ça se peut, quand il y a deux poches, que ce soit quand même « des vraies ». Si, si, tout dépend que quand a eu lieu la division cellulaire. Au fond, c’est pas si compliqué : pour qu’il y ait deux poches, soit il y a eu deux ovules fécondés (donc « des faux » jumeaux, des dizygotes = issus de deux oeufs), soit un seul ovule a été fécondé et s’est divisé en deux dans les 72h qui ont suivi la fécondation. Si c’est après plus de 72h, cela ne formera qu’une seule poche, mais dans les deux derniers cas, reste que ce sont « des vrais jumeaux » (monozygote = issus d’un même oeuf).

3. Des traitements de faveur vous aurez.
Alors oui, les médecins ont probablement été plus attentifs à ma santé et à celle de mes bébés. Oui, les gens ont l’air plus prévenants au quotidien; Mais de là à dire qu’on a des traitements de faveur, j’ai des doutes. Passer en caisse en priorité ? Ça n’est pas réservé qu’aux femmes enceinte de jumeaux (et ça n’est surtout pas systématique si on n’ose pas demander !). Avoir des places en crèche garantie ? rappelez-vous qu’en première instance, je n’y avait pas eu droit (lire ici) ! Toucher les allocations familiales dès la première grosse? Oui, c’est vrai. Mais c’est justifié, au même titre qu’une famille accueillant son 2ème enfant (et avoir des jumeaux coûte plus cher qu’avoir un enfant puis un autre, parce qu’il faut tout avoir en double, impossible de réutiliser les affaire de l’un pour l’autre…). Bref, parfois, il est où mon traitement de faveur là ?

4. Dominé ou dominé, le choix ils n’auront pas !
Là, je vous renvoies vers le très bon article du Muriel, dont je partage tout à fait les constats : alternance des rapports de force selon les âge et spécialisation de l’une et dans l’autre dans leur domaine. Comme des enfants normaux, finalement. Vous irez dire, vous, que votre ainé est dominant et votre benjamin dominé (ou l’inverse d’ailleurs) ? Non ? Bon.

5. Toujours tout en même temps, ils feront.
Encore une fois, pas plus que les autres enfants non-jumeaux. Qui n’a jamais vu un bébé se mettre à pleurer si d’autres pleurent autour de lui ? (Si c’est le cas je vous invite à aller visiter une crèche un jour de rentrée !). Et bien les jumeaux, c’est pareil. Alors oui, pour des questions d’organisation essentiellement, mes filles mangent en même temps, dorment en même temps, vont au pot en même temps. Mais non, ce n’est pas parce qu’elles sont jumelles, juste parce que c’est vachement plus pratique pour la maman !

Finalement, les jumeaux c’est un peu comme tous les autres enfants. C’est fou, non ?

NB : Cette liste est bien sur non-exhaustive. Je ne prétends pas détenir la vérité absolue, juste envie de vous partager un peu de mon expérience personnelle.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

2 réflexions sur “5 idées reçues sur les jumeaux

  1. Sweetdaddy dit :

    Le coup des faux jumeaux obligatoires si deux poches séparées, je dois avouer que dans le corps médical on a eu les deux sons de cloches !

    Et je confirme ici pour l’aspect dominant/dominé, ça change sans cesse selon le moment et le domaine. Et même dans l’attitude « globale », ça évolue…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s