Fierté maternelle

A bientôt 2 ans (déjà !), c’est fou les progrès qu’elles font chaque jour ! Et qu’elles ont fait en l’espace de 10 jours surtout ! Les vacances de Noël ont été véritablement prolifiques !

Côté langage, je m’en rend compte encore à l’instant, après les avoir eu au téléphone (brièvement hein). Elles font de plus en plus d’associations de mots : quand avant elles se contentaient d’un « au revoir » j’ai maintenant droit à « au revoir Maman » (je fonds !). Je sens qu’il y a eu un déclic et que c’est parti pour de bon (on va peut-être enfin pouvoir comprendre toutes leurs conversations de pipelettes !).

Côté politesse aussi, on a bien avancé ! Le « merci » est quasi systématique chez Doudouce et pas très loin chez Mimine (même s’il faut parfois le leur rappeler avec les classique « qu’est-ce qu’on dit ? » ou « j’ai pas entendu ! »). Le « s’il teplait » commence à venir petit à petit mais c’est plus difficile à prononcer (et j’avoue que nous aussi, on ne le dit pas à chaque fois…).

Et puis elles chantent maintenant ! Leur chanson du moment, c’est le générique de Peppa Pig qu’elles connaissent par coeur avec le bruit du cochon et tout (bon en même temps, y’a pas beaucoup de paroles, c’est vrai) ! Mais elles chantent aussi plutôt bien « Bateau sur l’eau » (même si pour le capitaine, c’est pas encore ça et qu’il manque encore des syllabes, mais le « pouf » de la fin est juste parfait !). Et puis « Petit Papa Noël », dont on ne reconnait que l’air et quelques sonorités (les fin des phrases ne fait, un peu comme quand toi tu connais pas non plus les paroles d’une chanson et que tu fais du yaourt).

Et enfin, ce qui me fait mourir d’amour et de rire, c’est leur capacité à nous imiter. A me dire « maman hou hou », quand je ne répond pas tout de suite (le « hou hou » est récurrent chez nous, pour appeler quelqu’un qui ne répond pas, comme un cri de ralliement, hyper pratique dans les grandes surfaces !). A donner le biberon à leurs bébés en les tenant comme de vraies petites mamans. A se gronder l’une l’autre en secouant le doigt et en disant « nan nan nan » quand elles ne sont pas d’accord entre elles ou qu’elles font des « pépiz » (bétises). Quand elles jouent à se faire belle avec mes pinceaux à maquillage et qu’elles veulent porter des colliers (merci le jeu d’enfilage !). Quand elles vivent, tout simplement.

Je suis tellement fière d’elles et de ce qu’elles accomplissent chaque jour.

Publicités

Une réflexion sur “Fierté maternelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s