Le choix impossible…

Dans la nuit de dimanche à lundi, j’ai fait un cauchemar dont j’ai du mal à me remettre, encore aujourd’hui, et que j’ai besoin d’exorciser un peu.

J’ai rêvé que mes filles étaient atteintes d’une espèce de malédiction liée à leur gémellité qui les transformaient en bête sauvage et destructrices (en ptérodactyles en fait, allez savoir pourquoi).

La seule solution pour stopper cette malédiction qui finirait par les tuer toutes les deux était que l’une des deux meure (de mes propres mains, sinon c’est moins drôle). Et donc que je choisisse de n’en sauver qu’une et que je décide de sacrifier l’autre. Un choix terrible. Un choix impossible.

Un choix pourtant que j’ai fait, dans ce rêve. Et c’est ça qui me travaille, qui me fait m’interroger et me met terriblement mal à l’aise. J’ai choisi de tuer une de mes filles pour sauver l’autre. En rêve certes, mais quand même. J’ai encore devant les yeux cette image qui me hante : elle en train d’agoniser, me regardant avec ses yeux innocents pleins d’incompréhension, moi, en train de m’excuser, de lui dire combien je l’aime, de la supplier de m’excuser parce que je n’avais pas le choix.

Je me suis d’ailleurs réveillée en pleurs, avec envie de vomir. Quand j’y repense, j’ai la gorge qui se serre. Et je me demande pourquoi notre cerveau nous inflige tout ça ? Qu’est-ce qu’il se passe dans mon inconscient pour que je fasse ce genre de cauchemar horrible qui me prend aux tripes ? Pourquoi je ne me suis pas réveillée avant le moment fatidique.

Avant de faire mon choix.

Et surtout, comment arriver à me dire que tout cela n’était qu’un simple rêve et envisager sereinement l’avenir avec mes deux filles à mes côtés ? Sans culpabilité. Sans redoubler d’attention et de tendresse pour celle que j’ai choisi de sacrifier. De vivre et profiter d’elles deux comme avant.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

3 réflexions sur “Le choix impossible…

  1. Sweetdaddy dit :

    Je ne saurai t’explique le pourquoi de ce rêve, peut-être que ton inconscient a fait ressortir une peur que tu as de devoir choisir l’une ou l’autre un jour, si une situation t’y force.
    J’ai moi-même, mais totalement consciemment, pensé à la chose, si un jour on avait un accident de voiture, et qu’à cause d’un feu ou si la voiture tombe à l’eau, et que je ne pouvais en sauver qu’un, que ferai-je ?

    Je n’ai toujours pas la réponse, et préfère penser que la situation ne se produira jamais…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s