Comment j’ai raté mon allaitement

Bon, ce titre est un peu exagéré, c’est vrai. Ça n’a pas été SI raté que ça, mais ça ne s’est pas du tout passé comme je le voulais !

Moi, je m’imaginais déjà allaiter mes bébés, chacune leur tour, pour profiter de ces instants rien qu’à nous.

Je m’imaginais que je tirerais mon lait pour passer le relai à Papa la nuit.

Je m’imaginais avoir tellement de lait que je pourrais en donner au lactarium.

Mais rien de ce que j’imaginais ne s’est réalisé.

Mes filles sont nées trop tôt. Pendant presque 3 longues semaines, elles ont été exclusivement nourries par une sonde gastrique. Malgré mes tentatives de mise au sein avec l’aide des puéricultrices de l’hôpital, elles n’arrivaient pas à téter. Elles ont d’ailleurs eu aussi beaucoup de mal à se nourrir au biberon.

La montée de lait a été tardive. On m’a expliqué comment utiliser le tire-lait (en accès libre en néonat’ dans l’attente de recevoir la location du mien). Je m’appliquais à tirer toutes les 3h, y compris la nuit quand je passais voir les filles. Mais il n’y avait rien. Pas même une goutte. J’étais comme asséchée.

Puis tout doucement, ça s’est débloqué. Puis engorgé. Puis débloqué… Et entre les visites à la mater, les repas, le passage des différents médecins, j’ai eu de moins en moins de temps pour tirer mon lait. Mes filles refusaient toujours le sein. Et moi je m’acharnais pour sortir 30ml de lait que j’allais déposer au frigo, à côté des pots pleins des autres mamans du service.

Et puis je suis rentrée à la maison. Encore moins de temps pour tirer. Les filles ont finalement réussi à téter mais s’énervaient et se fatiguaient vite. De moins en moins de lait. Mon corps ne suivait pas leurs besoins croissants. Elles se sont habituées au biberon et à sa facilité.

Aujourd’hui, après 3 mois de tentatives infructueuses, j’ai décidé d’arrêter. J’ai rendu mon tire-lait.

Si je fais le bilan de tout ça, elles ont eu droit à à biberon par jour de lait maternel chacune (dans les meilleurs jours). Elles le buvaient avec peine car avec leur problème de reflux et de déglutition, il était trop liquide (malgré le MagicMix et en comparaison avec leur lait maternisé formule épaissie). En arrêtant mon « allaitement mixte », j’ai gagné en liberté, en temps et en sérénité d’esprit. Plus de contrainte, plus de stress. Ce qu’elles ont bu de mon lait leur a probablement été très bénéfique, mieux vaut peu que pas du tout.

Parfois, je regrette un peu. Je me dis que si j’avais été plus assidue aux « séances de tirage », que si j’avais un peu insisté ça aurait pu fonctionner. Mais tant pis. Maintenant, je ne sais juste pas ce que je ferais avec mon prochain bébé. Si j’ai toujours envie d’allaiter, je n’ai pas envie de lui donner un « traitement de faveur » et de partager plus avec lui que ce que je n’ai partagé avec mes filles.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

9 réflexions sur “Comment j’ai raté mon allaitement

  1. Mademoisellefidji dit :

    Oh :/ ça me rappelle un peu mon histoire! Je viens d’avoir des jumelles et comme toi j’imaginais donner le sein, chacune leur tour et pourquoi pas les deux en même temps… Puis les SF aux cours de prepa m’ont bien remis les idées en place (ça sera un biberon pour l’une et le sein pour l’autre, puis vous alternerez)… J’ai gardé ça dans un coin de ma tête, mais je me disais que j’allais les allaiter comme une chef!
    Mais hélas, pas de montée de lait, les filles sont nées à 36SA+5j pas mal donc… Mais des petits poids tout de même et ça me stressait de ne pas savoir ce qu’elles buvaient… J’ai donné deux gouttes de mon lait et du lait préma….
    Puis en rentrant à la maison, montée de lait…. Et là mon dieu, quelle horreur, j’ai eu horriblement mal… Entre la fatigue accumulée, le mal de dos… Je ne te raconte pas… J’ai eu comme toi la super tireuse á lait, j’ai réussi à avoir bcp de lait, mais très (trop) liquide…. J’ai laissé tomber :(….
    Je regrette un peu pour elles, mais bon, comme toi, je me dis qu’elles ont eu un peu plus que rien du tout…

    Aimé par 1 personne

  2. Adeline dit :

    C’est déjà courageux d’avoir tenu si longtemps. Avec des jumeaux bien des gens n’essaient même pas. Si un jour tu as un autre enfant, l’histoire sera différente, tu n’es pas obligée de comparer ce que tu lui donneras et ce que tu as donné à tes filles. En tout cas j’aime beaucoup tes billets.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s